Choix du style: Dark | Light |
UTBM

L'imagerie stéréoscopique, ou la 3D au cinéma

Comment les nouvelles techniques stéréoscopiques permettent-elles de limiter la fatigue visuelle?

Dolby invente les nouveaux anaglyphes

Le principe de filtrer les couleurs des anaglyphes a été repris dans la technologie Dolby 3D, mais en version beaucoup plus précise. En effet, il ne s'agit plus de filtres monochromes, mais de filtres polychromes, s'accordant chacun sur des raies de longueurs d'onde différentes, mais proches. En clair, l'image de gauche contient moitié des fréquences de rouge, et l'image de droite l'autre moitié de ces fréquences, et ainsi de suite pour chacune des couleurs.
Les verres des lunettes jouent le même rôle que dans les anaglyphes, en laissant passer toutes les fréquences de chaque œil et en bloquant les autres fréquences destinées à l'autre œil.
Ce procédé est appelé visualisation en longueur d'onde multiplexe, et il a l'avantage de fonctionner avec un seul projecteur pouvant produire aussi bien des films en 2D qu'en 3D.
Cependant, les lunettes dites "dichroïques" utilisées coûtent assez cher et sont plutôt fragiles, d'où l'utilisation de ce procédé encore assez marginale.

Plus d'information sur cette technologie relativement peu documentée par ses concepteurs et propriétaires: Infitec