Choix du style: Dark | Light |
UTBM

L'imagerie stéréoscopique, ou la 3D au cinéma

Comment les nouvelles techniques stéréoscopiques permettent-elles de limiter la fatigue visuelle?

Présentation générale

De plus en plus présente au cinéma et dans les salons, mais pourtant inconnue il y a quelques années, l'imagerie stéréoscopique, c'est à dire la vision en trois dimensions d'images, de photos, et même de films, est loin d'être récente.
En effet, le premier stéréoscope à voir le jour le fit en 1838 grâce au physicien anglais Wheatstone.
Depuis, les techniques ont beaucoup évoluées, mais le principe de base reste le même: montrer à chaque oeil la même image en faisant légèrement varier l'angle de vue afin que le cerveau reconstitue lui-même une perspective.

On commence par une approche historique, puis on passe en revu les différentes techniques utilisées à grande échelle ainsi que leur problèmes, puis on termine avec les solutions apportées aux problèmes évoqués précédemment.