Choix du style: Dark | Light |
UTBM

L'imagerie stéréoscopique, ou la 3D au cinéma

Comment les nouvelles techniques stéréoscopiques permettent-elles de limiter la fatigue visuelle?

L'occultation alternée

Cette technique est celle qui diffère le plus des autres, car elle met en œuvre contrairement aux autres un décalage temporel des deux images.

Le principe reste cependant tout simple: il suffit de projetter alternativement l'image droite et l'image gauche pendant que l'on masque de façon synchronisée l'œil droit et l'œil gauche.
Cela se réalise à l'aide de lunettes à cristaux liquide qui permettent de masquer la vue en se basant sur un émetteur infrarouge placé à côté de l'écran et qui donne la cadence pour masquer la bon œil au bon moment.

Problèmes

Là encore, le problème n'est pas tant pour le spectateur que pour le constructeur, car la vision est généralement excellente, malgré des lunette relativement conséquentes, mais cela oblige de doubler le temps de rafraîchissement de l'écran car on doit faire passer deux fois plus d'images dans le même temps, et cela n'était pas réalisable quelques années en arrière.

De plus, les lunettes coûtent chères (~50€) et elles sont actives, ce qui implique qu'elles ont une batterie et qu'elles doivent être rechargées. Plusieurs contraintes qui rendent difficile une commercialisation bon marché, mais qui est cependant plus facile à réaliser sur un téléviseur personnel que la technique de la lumière polarisée.