menhir
La conception d'univers imaginaires, les univers de Fantasy
séparation

I-Mettre en place les Concepts

Premièrement il faut mettre en place les Concepts qui vont faire office de fondations pour votre univers. J’entends par Concepts tous ce qui fait que votre univers se différencie ou rappelle le nôtre et/ou les autres univers imaginaires. C’est très important, en général c’est en énumérant les Concepts que vous résumerez le mieux votre univers. Il y a une certaine hiérarchie, et donc un certain ordre à respecter dans la création des Concepts.

"Dans le livre A comme Association de Pierre Bottero et
Eric L'Homme,l'univers est le notre à la différence
près qu'il y vis des créatures fantastiques qui sont caché
aux gens Normaux par l'Association."

Il y a les Concepts que je dirais Généraux, c’est le plus gros du travail de cette partie. Ils vous permettent d’avoir une vision d’ensemble de votre univers, et ne donnent pas d’orientation particulière à votre univers.

"Dans les livre des étoiles de Eric L'Homme,
l'univers est tourné vers la magie des étoiles
le concept de magie est donc très détaillé et
l'auteur l'expose à ses lecteurs en annexe du
roman."






Et il y a les Concepts Particuliers. Ils donneront l’orientation de votre univers, et sont des compléments à certains Concepts Généraux. Ils sont le premier pas vers le « réalisme » de l’univers.

Exemple:

Par exemple, un univers dont les concepts généraux seraient: une nature hostile, emplie de magie où cohabiteront deux races intelligentes : les Hommes et les Elfes. Avec une telle base, si je veux un univers axé sur la magie, je vais développer et préciser le fonctionnement de cette magie. Si je le veux centré sur l’aspect dangereux de la nature, je vais élaborer quelques dangers « communs » à ce monde (comme un très fort blizzard hivernal, des créatures qui ont pour habitude de déclencher des incendies meurtriers aux abords des villages, …). Et de même pour mettre les deux races au centre, je peux imaginer les relations entre elles ou différentes organisations chez l’une comme chez l’autre qui régissent la vie dans cet univers.