menhir
La conception d'univers imaginaires, les univers de Fantasy
séparation

III-Concevoir une Géographie

Gwendalavir
"Dans les trilogies La quête d'Ewilan, Les mondes d'Ewilan
et Le pacte des Marchombres de Pierre Bottero,
la géographie est donnée en annexe.En la détaillant,
le lecteur situe des lieux que le texte lui à décris
et en découvre de nouveaux qui n'on même pas été mentionnés."

Maintenant que vous avez un environnement social et culturel pour vos personnages, il leur faut un environnement physique. La question que vous vous posez peut être, et ce serait légitime, c’est : pourquoi s’occuper des cultures et des sociétés avant la géographie ? Et bien, c’est un avis personnel, mais je trouve plus simple d’élaborer les grandes lignes de chaque civilisation que d’imaginer la géographie d’un monde. Ces cultures vous évoqueront peut être des type d’environement que, fatalement, vous mettrez dans votre géographie. Un autre point positif, vous pourrez construire directement le monde de façon à ce qu’il serve vos scénarios. En effet, si vous voulez que deux peuples soient situés à chaque extrémité du monde, si l’un vis en forêt et l’autre dans les montagnes, et que, ayant fait la géographie avant la culture, dans votre monde vous avez placé la seule forêt à côté des seules montagnes, il vous faudra modifier votre géographie ; ce qui ne serait pas arrivé si vous aviez commencé par la culture. Toutefois, ce n’est pas une grande gêne, il est donc possible de le faire dans l’autre sens. De plus je rappelle que cette méthode n’engage que moi, et qu’elle n’est donc pas absolue.

belgarath le sorcier 1
"La saga Belgarath le sorcier de David Eddings,
se déroule sur plusieurs millénaires, et la géographie
change au cours du scénario. D'où l'intéret d'établir
les cultures et les sociétés et d'avoir une idée à propos
de l'histoire avant de concevoir les géographies propres
à chaques partie du scénario."

Revenons-en à la conception de la géographie. Cette étape est essentielle pour vous retrouver dans votre univers. Je m’explique. Dans un scénario, entre deux moments importants à l’intrigue, il est fréquent que les protagonistes soient amenés à se déplacer dans un univers physique. Ces moments n’étant généralement pas détaillés, mais tout de même décris, sont souvent à l’origine de « la page blanche ». Avec une géographie, vous voyez directement où sont vos personnages, et donc vous avez de suite plus d'informations que si vous deviez sur le moment imaginer des décors, des paysages, ou le type de rencontres éventuelles. La Géographie n’a pas d’échèle, ce peut être un monde, une ville, une maison ou un ensemble de planètes ; la limite est celle que vous voulez donner à votre univers. Pour ce qui est de la topologie ou des architectures (car oui, dans la Géographie on s’occupe de tout ce qui représente l’univers physique) et bien encore une fois laissez parler votre imagination. C’est votre univers, vos lois de la physique et de la biologie. Restez toutefois raisonnable, ne créez pas un lieu débordant d’une vie identique à la nôtre s’il n’y a pas une goutte d’eau à moins de cinquante kilomètres.